Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 14:38

.

Mo me demande de  vous parler de ma grand mère.

.

Alors comme  je ne sais pas lui refuser quoi que ce soit…

Ma grand mère est née à Thorame Haute.. près du col d’Allos …

Ses  parents parisiens avaient fui Paris..  va savoir..

Sûrement pas  des riches  car son frère, mon grand oncle,   dès ses 7 ans gardait des chèvres à Carqueiranne..

et l’autre ..mais bon…

.

Elle est née en 1889 ..comme la tour Eiffel..

Mais elle ..  je l’ai toujours vue petite..râblée  ..   faut le dire : ras du sol..

Sans doute a t elle été jeune et mince..

Mais moi..  je l’ai toujours vu avec ses sabots..

son tablier à carreaux.. plutôt gris.. et son chignon..

.

A 40 ans  pour je ne sais quelle raison elle avait perdu  ses dents 

et mon grand père,  près de ses sous ,

ne lui avait jamais  accordé le moindre crédit pour  investir dans un appareil….

Elle a donc vécu sans dents.. mangeant de tout..

sauf les radis qu’elle était obligée de découper  préalablement en rondelles …

.

Sa vie ne fut pas simple.. dure .. âpre.. 

Elle était de la montagne.. robuste.. dure.. travailleuse..

Toujours dans son jardin.. ses mains étaient petites mais fortes..

Elle était capable de travailler au sol.. juste en se pliant.. 

Elle éclaircissait.. binait.. sarclait..

avec des outils  dont les manches usés,

rafistolés par mon grand père  à coup de   tubes en tôle

semblaient directement sortis du concours Lépine..

.

Elle avait cette faculté d’insouciance.. rien  ne semblait  l’affecter..

elle vivait son quotidien..  travaillant dans le  jardin.. ( c’est  de la bonne fatigue disait elle)..

le reste ma foi.. elle s’en fichait.. elle en donnait l’impression..

Eh oui..

.

Elle me fascinait  quand il s’agissait de  dépiauter un lapin ou saigner une poule..

.

Peu tendre, elle ne marqua jamais la moindre affection..

le moindre sentiment.. à mon endroit..

à mon envers si.. c’était la menace du pied au derrière..

.

Ce qui fit que lorsqu’elle se décida à quitter notre monde, 

je n’éprouvai pas le moindre sentiment sauf celui de quitter la route 

car elle choisit un jour  enneigé épouvantable pour aller au cimetière..

va savoir.. un signe du destin..  pour  transformer  l’Essonne en Hautes-Alpes.

.

Elle  eut sa vie tranquille..

en donnant l’impression que rien n’avait prise sur elle..

une insouciance qui fut  sans doute la raison de sa longévité..

Elle n’avait peur de rien.. ne craignait personne..

Seul le souvenir des emprunts  russes lui  donnait le frisson

pensant qu’un jour peut être le communiste, couteau entre les dents,

viendrait lui réclamer sa petite  maison  préfabriquée de Brunoy..

.

Mon grand père ayant décidé d’arrêter les choses de la vie,

elle avait continué son train-train serein..

avec sa lecture  quotidienne de l’Aurore.. ( sans lunettes)

et son péché qui lui coûtera la vie.. un coup d’apéro  et un bon  coup de  pinard à chaque repas..

Elle se faisait livrer ses courses et repas..

sauf cette  addiction inavouable

pour laquelle  elle partait seule avec son chariot à provisions et son casier bouteilles..

afin d’aller en secret  faire son ravitaillement ..

Elle avait l’habitude de  ces virons…

.

Elle partait parfois seule  pour Toulon.. en avion .. voir son frère

et profitait de  son âge et de sa petite taille pour ne pas payer le métro,

arguant qu’elle était trop petite pour accéder à la fente  numéraire..

.

Un été de canicule.. elle partit au ravitaillement..

mais l’effort fut  intense.. et à 94 ans.. elle fit un malaise sur la voie publique..

elle qui n’avait jamais connu le médecin..jamais..

( pas plus que le dentiste).. ambulance.. urgences..

.

Elle se retrouva aux bons soins de nos Diafoirus ..

qui  lui implantèrent pace maker..  traitement.. médicaments..  régime  sec etc..

Terminé  l’apéro.. terminé  le coup de pinard..

terminé  son jardin qu’elle cultivait..

 sa cueillette des pêches  grimpée sur son escabeau de bois presque aussi vermoulu qu’elle..

.

Elle fut placée  dans une maison dite de repos

où elle devait défendre sa nourriture à coups de canne

afin de ne pas être  spoliée par sa  co-turne à moitié foldingo ..

Mon père  tenta plusieurs maisons.. 

mais même si  la cohabitation avec les autres  était meilleure..

restait l’essentiel.. la liberté..le  jardin.. l’air.. le sirop de la rue..

.

Ma grand mère ne survécut pas  longtemps à cet épisode..

2 ans  à peine  et un matin de février.. dans sa 96ème année..

elle décida que le jeu ne valait plus la chandelle..

elle alla rejoindre mon grand père..

Eh oui..

Alors quand  je lis  parfois des textes sur des grand mères gâteau.. protectrices.. complices..

Mes souvenirs   de ma grand mère..  sont simples..

je l’ai toujours vue en chignon..  ( sauf une fois)

et le plus souvent  la main levée vers moi me menaçant..

tu veux une beigne..!!

Son  absence de dents et son nez un peu crochu ( Bourbonien disait elle).. 

n’étaient pas non plus des éléments propres à  lui donner un air  cordial.. 

Plutôt du genre renfrogné..

.

Bah  je ne lui en veut pas..

juste pour dire que toutes les grand mères ne sont pas comme celle de Nais Micoulin..

fragiles comme du mimosa..

.

Va savoir.. peut être qu’elle m’aimait bien..

.

Partager cet article

Repost 0
Published by Les étellois - dans Prose à Marc
commenter cet article

commentaires

armide+Pistol 22/09/2012 16:35


Endurcie par la vie, elle n'osait s'épancher et faire état de ses sentiments certainement bien présents. Je me retrouve un peu en elle.

Les jardins de LY 26/06/2012 07:21


Marc, tu possèdes des dons de narrateur ! C'est superbement écrit.

Fethi 25/06/2012 10:00


Très beau texte; poignant...J'aurai aimé raconter celle de mes grands-parents aussi...mais je ne les ai jamais connusBonne journée

Buddha 24/06/2012 22:24


portrait touchant 

Le Briard 24/06/2012 08:41


Oui  elle  t'aimais , mais  elle ne savait pas  te  le  dire  ......!

Profil

  • Les étellois
  • Couple de retraités de l'informatique, nous nous partageons entre Etel, en Bretagne et l'Ile de France. Passionnés de jardinage, de photos, de peinture...  J'ai un autre blog ici :
http://leodamgan.wordpress.com/
  • Couple de retraités de l'informatique, nous nous partageons entre Etel, en Bretagne et l'Ile de France. Passionnés de jardinage, de photos, de peinture... J'ai un autre blog ici : http://leodamgan.wordpress.com/

Archives