Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 juin 2012 7 24 /06 /juin /2012 17:27

 

 

 

La suite de mon blog se trouve ici :


 

http://leodamgan.wordpress.com/

 

 

 

 

 

Le blog sur Eklablog n'existe plus

Published by Les étellois
commenter cet article
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 14:38

.

Mo me demande de  vous parler de ma grand mère.

.

Alors comme  je ne sais pas lui refuser quoi que ce soit…

Ma grand mère est née à Thorame Haute.. près du col d’Allos …

Ses  parents parisiens avaient fui Paris..  va savoir..

Sûrement pas  des riches  car son frère, mon grand oncle,   dès ses 7 ans gardait des chèvres à Carqueiranne..

et l’autre ..mais bon…

.

Elle est née en 1889 ..comme la tour Eiffel..

Mais elle ..  je l’ai toujours vue petite..râblée  ..   faut le dire : ras du sol..

Sans doute a t elle été jeune et mince..

Mais moi..  je l’ai toujours vu avec ses sabots..

son tablier à carreaux.. plutôt gris.. et son chignon..

.

A 40 ans  pour je ne sais quelle raison elle avait perdu  ses dents 

et mon grand père,  près de ses sous ,

ne lui avait jamais  accordé le moindre crédit pour  investir dans un appareil….

Elle a donc vécu sans dents.. mangeant de tout..

sauf les radis qu’elle était obligée de découper  préalablement en rondelles …

.

Sa vie ne fut pas simple.. dure .. âpre.. 

Elle était de la montagne.. robuste.. dure.. travailleuse..

Toujours dans son jardin.. ses mains étaient petites mais fortes..

Elle était capable de travailler au sol.. juste en se pliant.. 

Elle éclaircissait.. binait.. sarclait..

avec des outils  dont les manches usés,

rafistolés par mon grand père  à coup de   tubes en tôle

semblaient directement sortis du concours Lépine..

.

Elle avait cette faculté d’insouciance.. rien  ne semblait  l’affecter..

elle vivait son quotidien..  travaillant dans le  jardin.. ( c’est  de la bonne fatigue disait elle)..

le reste ma foi.. elle s’en fichait.. elle en donnait l’impression..

Eh oui..

.

Elle me fascinait  quand il s’agissait de  dépiauter un lapin ou saigner une poule..

.

Peu tendre, elle ne marqua jamais la moindre affection..

le moindre sentiment.. à mon endroit..

à mon envers si.. c’était la menace du pied au derrière..

.

Ce qui fit que lorsqu’elle se décida à quitter notre monde, 

je n’éprouvai pas le moindre sentiment sauf celui de quitter la route 

car elle choisit un jour  enneigé épouvantable pour aller au cimetière..

va savoir.. un signe du destin..  pour  transformer  l’Essonne en Hautes-Alpes.

.

Elle  eut sa vie tranquille..

en donnant l’impression que rien n’avait prise sur elle..

une insouciance qui fut  sans doute la raison de sa longévité..

Elle n’avait peur de rien.. ne craignait personne..

Seul le souvenir des emprunts  russes lui  donnait le frisson

pensant qu’un jour peut être le communiste, couteau entre les dents,

viendrait lui réclamer sa petite  maison  préfabriquée de Brunoy..

.

Mon grand père ayant décidé d’arrêter les choses de la vie,

elle avait continué son train-train serein..

avec sa lecture  quotidienne de l’Aurore.. ( sans lunettes)

et son péché qui lui coûtera la vie.. un coup d’apéro  et un bon  coup de  pinard à chaque repas..

Elle se faisait livrer ses courses et repas..

sauf cette  addiction inavouable

pour laquelle  elle partait seule avec son chariot à provisions et son casier bouteilles..

afin d’aller en secret  faire son ravitaillement ..

Elle avait l’habitude de  ces virons…

.

Elle partait parfois seule  pour Toulon.. en avion .. voir son frère

et profitait de  son âge et de sa petite taille pour ne pas payer le métro,

arguant qu’elle était trop petite pour accéder à la fente  numéraire..

.

Un été de canicule.. elle partit au ravitaillement..

mais l’effort fut  intense.. et à 94 ans.. elle fit un malaise sur la voie publique..

elle qui n’avait jamais connu le médecin..jamais..

( pas plus que le dentiste).. ambulance.. urgences..

.

Elle se retrouva aux bons soins de nos Diafoirus ..

qui  lui implantèrent pace maker..  traitement.. médicaments..  régime  sec etc..

Terminé  l’apéro.. terminé  le coup de pinard..

terminé  son jardin qu’elle cultivait..

 sa cueillette des pêches  grimpée sur son escabeau de bois presque aussi vermoulu qu’elle..

.

Elle fut placée  dans une maison dite de repos

où elle devait défendre sa nourriture à coups de canne

afin de ne pas être  spoliée par sa  co-turne à moitié foldingo ..

Mon père  tenta plusieurs maisons.. 

mais même si  la cohabitation avec les autres  était meilleure..

restait l’essentiel.. la liberté..le  jardin.. l’air.. le sirop de la rue..

.

Ma grand mère ne survécut pas  longtemps à cet épisode..

2 ans  à peine  et un matin de février.. dans sa 96ème année..

elle décida que le jeu ne valait plus la chandelle..

elle alla rejoindre mon grand père..

Eh oui..

Alors quand  je lis  parfois des textes sur des grand mères gâteau.. protectrices.. complices..

Mes souvenirs   de ma grand mère..  sont simples..

je l’ai toujours vue en chignon..  ( sauf une fois)

et le plus souvent  la main levée vers moi me menaçant..

tu veux une beigne..!!

Son  absence de dents et son nez un peu crochu ( Bourbonien disait elle).. 

n’étaient pas non plus des éléments propres à  lui donner un air  cordial.. 

Plutôt du genre renfrogné..

.

Bah  je ne lui en veut pas..

juste pour dire que toutes les grand mères ne sont pas comme celle de Nais Micoulin..

fragiles comme du mimosa..

.

Va savoir.. peut être qu’elle m’aimait bien..

.

Published by Les étellois - dans Prose à Marc
commenter cet article
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 15:20

.

.

.

Donc, nous avons eu  quelles fleurs du 1er au 19 juin 2012?

.

.

Astilbe, aubriette,

barbe-de-bouc, centaurée vivace,

.

.

campanules persicifolia blanches et bleues,

campanule Portenschlagiana, chèvrefeuille,

.

.

.

coquelourdes blanches et roses,

crucianelle, delphinium vivace,

.

.

euphorbe panachée, euryops,

gaura, geranium endressi,

.

.

géranium Johnson’s blue, giroflée des sables (sauvage acclimatée au jardin),

giroflée, hélichrysum (“plante curry”),

.

.

hortensia “Annabelle”, hortensia macrophylla,

hortensia petiolaris, hosta sieboldiana,

.

.

lys, marguerite,

millepertuis, nénuphar,

.

.

nigelle de Damas, oeillet de poète,

oenothère speciosa, pavot annuel,

.

.

rosier “14 juillet” (en avance), rosier “Alberic Barbier”,

rosier “Bonica 82″, rosier inconnu de type “liane”,

.

.

rosier “Colette”, rosier “Eric Tabarly”,

rosier “Feu d’artifice”, rosier “Fleurette”,

.

.

rosier “Iceberg”, rosier récupéré inconnu,

rosier jaune inconnu, rosier mauve inconnu très drageonnant,

.

.

rosier “New face”, rosier “Pierre de Ronsard”,

rosier “Smarty”, rosier “White fleurette”,

.

.

santoline, sedum,

silène enflé, spirée,

.

.

valérianes blanches et roses,

violette cornue, yucca.

.

That’s all folks!

.

15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 22:18

.

J’ai fini par trouver les bonnes, apparemment,

Voici donc mon avis après la réfection de la rocaille

et les plantations de l’an dernier.

.

.

On met dans les rocailles des plantes qui apprécient un sol bien drainé,

ce qui peut être une bonne solution palliative quand on a comme chez nous

un terrain de nature argileuse trop froid et gorgé d’eau en hiver.

.

.

- Un agave americana (rustique à -12°) peut surprendre ici, mais avec une bonne protection hivernale, il survit très bien.

- Il est possible de mettre des plantes aquatiques dans un petit bassin, mais bien sûr, elles doivent être rentrées en serre l’hiver.

- Parmi les graminées rustiques et vivaces l”avoine bleue” (Helictotrichon sempervivens) est intéressante.

- La camomille romaine (Chamaemelum Nobile treneague) est censée remplacer le gazon en terrain ingrat. Elle m’a un peu déçue par sa médiocre résistance au gel.

.

.

- Les campanules se trouvent bien en terrain un peu sec. Celles-ci (campanules Portenschlagiana) sont très couvrantes.

- L’euphorbe Euphorbia characias ‘Emmer green’ est particulièrement décorative avec ses couleurs panachées jaunes et vertes aussi bien sur le feuillage que sur les fleurs.

-  Les petites touffes de fétuque glauque sont incontournables en terrain sec.

- Nous avons vu resurgir et fleurir une ficoïde qui avait disparu depuis plus de 10 ans. Je pense qu’en remuant le sol pour refaire la rocaille, nous avons rapproché des racines de la surface du sol.

.

.

- L’agave “Havardiana” résiste à -23°. mais attention, il est plus coupant que les autres, dangereux, même au moindre contact…

- Les hortensias “Annabelle” (encore un peu verts sur la photo car pas encore en pleine floraison) se plaisent au soleil et s’étalent en drageonnant. Ils ont une longue floraison crème qui se prolonge par des fleurs séchées virant au brun en hiver. Les rosiers à fleurs simples les accompagnent bien.

- Les graminées demandant un sol frais comme “Acorus gramineus Variegatus Ogon” seront élevées en pot.

- le romarin rampant que j’ai découvert récemment est parfait en rocaille avec quelques pierres levées, ou du gravier ou du sable. Il épouse bien la surface du sol avec ses rameaux tortueux.

.

..

- La santoline avec ses petites fleurs jaunes en boule est indispensable à toute rocaille voulant se donner des allures méditerranéennes (de même que la lavande, le nepeta et le romarin).

- Les sedums sont les rois de la rocaille, évidemment.

- le sedum “Sedum spathulifolium ‘Cape Blanco’” est original avec  ses rosettes bleutées.

- En bas à droite, c’est un sedum aux rosettes larges et bien vertes dont j’ignore le nom. Il était sur le terrain depuis plus de 30 ans et semble particulièrement indestructible. Cependant, je ne l’ai jamais vu fleurir.

.

.

- En sedum, toujours : le sedum “lydium glaucum”

- le sedum “Antique grill”

- le thym laineux s’établit  en un tapis très ras et fleurit rose en plus!

- les yuccas se portent à merveille en rocaille.

.

.

J’en oublie sans doute, Il y a d’autres plantes dans notre rocaille,

mais cela pourra faire l’objet d’un autre billet….

.

11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 20:03

.

Ce n’est pas bien brillant pour l’instant cette année,

mais d’ici quelque temps peut-être…

.

.

J’ai installé les petits plants de tomates issus de mes semis d’avril (!)

sous un abri anti-grêle

après avoir disposé un tuyau d’arrosage micro-poreux.

.

Pour avoir des tomates plus tôt,

j’ai acheté 6 plants déjà bien grands en jardinerie.

.

Les bordures de framboisiers ne portent que des fleurs pour l’instant.

.

.

Les grappes de vigne sont encore bien symboliques.

.

.

Les mûres sans épines  promettent une abondante récolte pour juillet/août.

Il va falloir se dépêcher de finir les confitures qui restent de l’an dernier.

.

.

Les cassissiers ploient sous les fruits,

il a fallu tuteurer.

.

.

Les fraisiers donnent assez bien,

alors que je croyais les plants détruits par les gelées de cet hiver.

.

.

Les groseilles sont bientôt à point.

.

.

Quant au reste du potager,

il se hâte avec lenteur…

.

Le paresseux!

.

.

Published by Les étellois - dans Entretien au potager
commenter cet article
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 20:07

Comme tous les ans à la même époque:

.

.

PINCER les asters (ils se poussent trop du col avec toutes ces pluies)

TAILLER les haies de vivaces et les pousses de la vigne, tailler en vert les pommiers.

PLANTER le reste des plants issus des tomates semées et les oeillets d’Inde

TRAITER au savon noir les pucerons, à la bouillie bordelaise les pêchers et la vigne contre le mildiou

METTRE de l’ENGRAIS aux rosiers et plantes d’ornement ainsi qu’aux cultures potagères.

ECLAIRCIR les carottes, les navets, les betteraves rouges et les pommes

REPIQUER les fleurs semées et les salades

PROGRAMMER les arrosages automatiques au potager

SEMER des haricots verts et des haricots à écosser, des radis et des nouvelles salades

NETTOYER les fleurs fanées et les cannes sèches des bambous et désherber

TUTEURER les grands dahlias

RECOLTER les fraises, groseilles et petits pois

ELIMINER les pousses de bambous qui surgissent n’importe où.


.

.

et aller voir à ETEL si on y est.

.

Published by Les étellois - dans Agenda du mois
commenter cet article
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 16:21

.

.

Le mois de mai est le plus fleuri dans notre jardin.

Nous avons eu entre le 1er et le 31 mai:

.

.

ajoncs, aspérule odorante

aubépine,  aubriette,

.

.

bilbergia, centaurée vivace,

calament nepeta, camassia,

.

.

campanule des murailles, campanule persicifolia,

campanule portenschlagiana, céraiste,

.

.

cognassier du Japon, coquelourde,

corète du Japon, crucianelle,

.

.

euphorbe panachée, euryops,

fraisier, géranium bleu,

.

.

geranium endressii, geranium macrorrhizum

giroflées,

.

.

giroflées,

hydrangea petiolaris, iberis sempervirens,

.

.

iris du professeur Blauw, iris germanique,

iris germaniques,

.

.

jacinthe des bois, kniphopia,

marguerite, mûrier,

.

.

myosotis, nigelles de Damas,

oenothère speciosa, oranger du Mexique,

.

.

ornothogalum thyrsoïdes,

pelargonium rouge, pelargonium ‘White splash’,

.

.

pommiers, pyracanthas,

roses de Noël, rosier Albéric Barbier,

.

.

deux rosiers blancs inconnus

rosier ‘Colette’, rosier ‘Danse du feu’,

.

.

rosier ‘Eric Tabarly’, rosier ‘Feu d’artifice’,

rosier ‘Fleurette’, rosier ‘Iceberg’,

.

.

toute une série de rosiers dont je ne sais le nom car ils ont été récupérés,

.

.

rosier jaune, rosier ‘Kimono’,

rosier pourpre ancien, rosier ‘New face’,

.

.

rosier ‘Pierre de Ronsard’, rosier rouge,

rosier ‘Smarty’, rosier ‘White fleurette’,

.

.

sedum , silène enflé,

thym, tulipe ‘Angélique’,

.

.

tulipe blanche, tulipe noire,

valériane blanche, valériane rouge,

.

.

violette cornue, violette ordinaire,

viorne, weigelia.

.

Mais tout n’a pas fleuri en même temps, bien sûr…

.

25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 21:10

.

Après la tempête Xynthia en 2010,

.

.

toute la végétation paraissait brûlée par l’eau salée.

.

Deux ans plus tard, la végétation redémarre franchement un peu partout,

mais surtout, l’île est toute rouge de coquelicots.

Je n’avais jamais observé cela à ce point les années précédentes.

.

.

Dans la campagne, le long des chenaux,

.

.

sur les trottoirs de Boyardville,

.

.

et dans les jardins.

.

Pourquoi se donner la peine

de cultiver des fleurs dans ces conditions?

.

Published by Les étellois - dans Voyages
commenter cet article
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 17:28

.

.

“Tu t’appelles Martin,  pas vrai Marcel?” *

(texte sauvagement piqué chez Marc).

.

Ce siècle avait deux ans, Rome remplaçait Sparte
Déjà Napoléon perçait sous Bonaparte…
Et en ce jour maudit, en ce matin pluvieux…
Marcel poussa un cri… ”bordel je suis devenu vieux..”
.
Il se leva d’un bond, se regarda furieux..
Confirmant d’un regard, s’apitoyant… anxieux…
Et  toi de mes exploits glorieux instrument
Mais d’un corps tout de glace inutile ornement…
.
Ai-je en une nuit subit grande mutation
Ou comme sur les sapins…boules sont décorations…
Oh sort cruel … injuste devenir…
Qui possède le remède pour me ragaillardir…
.
Devrais-je tout mon temps…
Observer ce symbole qui reste si pendant…
Eh oui mon cher Marcel, ton heure est arrivée
Des choses de la vie, être rasséréné…

 .
Heureux les purs esprits qu’aucune chair affole…
Ils risquent aucunement d’attraper la vérole…

.

* (La traversée de Paris)

.

Published by Les étellois - dans Prose à Marc
commenter cet article
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 14:37

.

 

.

J’ai enfin trouvé des plantes pour meubler

une bande de terrain orientée au nord-ouest

.

.

entre une haie de thuyas et une petite maison.

.

J’ai utilisé :

.

.

des hydrangeas pétiolaris (hortensias grimpants) qui ont mis 7 ou 8 ans à atteindre 2 mètres de haut,

.

.

diverses variétés de hostas sélectionnés pour leur résistance aux gastéropodes,

.

.

des fougères à feuillage persistant en hiver (du type “polystichum”),

.

.

de l’aspérule odorante.

Cette petite plante tapissante couvre vite  et bien tous les types de sol.

Elle fleurit aussi bien à l’ombre qu’au soleil.

Evidemment, pour sentir son parfum, il faut se pencher bien bas,

mais on n’a rien sans peine (oui, bof…),

.

.

des geraniums “macrorrizhum”.

Ils fleurissent à l’ombre, ont un feuillage persistant et sont vraiment tapissants.

.

.

Quant à l’herbe qu’on aperçoit, c’est du gazon spécial ombre,

évidemment…

.

Profil

  • Les étellois
  • Couple de retraités de l'informatique, nous nous partageons entre Etel, en Bretagne et l'Ile de France. Passionnés de jardinage, de photos, de peinture...  J'ai un autre blog ici :
http://leodamgan.wordpress.com/
  • Couple de retraités de l'informatique, nous nous partageons entre Etel, en Bretagne et l'Ile de France. Passionnés de jardinage, de photos, de peinture... J'ai un autre blog ici : http://leodamgan.wordpress.com/

Archives